20.08.2017

A propos du Bienheureux Vladimir GHIKA (68)

Michel PRAT, oblat bénédictin

  Monseigneur Vladimir Ghika, dans son livre “Pensées pour la suite des jours” - page 32 Ed. Beauchesne - a écrit: “Cache tes sacrifices, comme ton Maître, dans un pain de vie.”

D’après cette pensée, Jésus a caché son sacrifice, sa mort sur la croix, dans le pain de vie qu’est l’eucharistie. A chaque eucharistie, les chrétiens se rassemblent pour faire mémoire de la mort et de la résurrection de Notre Seigneur, actualisent cet événement de la vie du Christ. L’eucharistie, qui se caractérise pa ˚r le partage du pain et du vin, le corps et le sang de Notre Seigneur, cache le sacrifice de Jésus.

Suivre le Christ, qui s’est sacrifié pour nous, nécessite de mener, au moins de temps en temps, une vie cachée:
Mt6,5-6: “Et quand vous priez, ne soyez pas comme ces hypocrites: ils aiment pour faire leurs prières, à se camper dans les synagogues et les carrefours afin qu’on les voie. En vérité je vous le dis, ils tiennent déjà leur récompense. Pour toi, quand tu pries, retire-toi dans ta chambre, ferme sur toi la porte, et prie ton Père qui est là, dans le secret; et ton Père qui voit dans le secret, te le rendra.”
Col3,3: “Car vous êtes morts, et votre vie est désormais cachée avec le Christ en Dieu.”

 A SUIVRE...

A propos du Bienheureux Vladimir GHIKA (67)

Michel PRAT, oblat bénédictin

  Monseigneur Vladimir Ghika, dans son livre “Pensées pour la suite des jours” - page 32 Ed. Beauchesne - a écrit: “Celui qui aime le plus est celui qui aime le mieux; et celui qui aime le mieux, c’est, en un sens et en fait, celui qui aime le plus.”

En Jn13,22 il est question du disciple que Jésus aimait: Jean est contre la poitrine de Jésus (enn to kolpo), dans le sein de Jésus. Dans “que Jésus aimait”, on a le verbe égapa que l’on retrouve après la résurrection lorsque Jésus demande à trois reprises à Pierre s’il l’aime.

L’expression “dans le sein de” se retrouve en ~ Jn1,18 “dans le sein du Père” (eis ton kolpon). L’expression énigmatique “le disciple que Jésus aimait” se retrouve en Jn19,26 (Jésus et sa mère); 20,2 (Le tombeau trouvé vide); 21,7 (Apparition au lac de Tibériade). Le verbe utilisé est soit agapéo ou philéo.

Le disciple Jean a une place privilégiée par rapport aux autres disciples avec Jésus parce que Jésus aime plus particulièrement Jean. Et aussi Pierre, par le triple questionnement de Jésus au chapitre 21, a une place privilégiée par rapport aux autres disciples avec Jésus en ce qui concerne le sens de “aimer, chérir, avoir de l’affection pour, aimer plus, aimer mieux.

Que ce soit pour Jean ou pour Pierre, on aboutit à la conclusion de l’hymne à la charité de 1Co13,13: “Maintenant donc demeurent foi, espérance, charité, mais la plus grande d’entre elles, c’est la charité.”

A SUIVRE...

06.08.2017

A propos du Bienheureux Vladimir GHIKA (66)

Michel PRAT, oblat bénédictin

  Monseigneur Vladimir Ghika, dans son livre “Pensées pour la suite des jours” - page 32 Ed. Beauchesne - a écrit:
“Prends modèle sur l’humilité de ton cœur de chair. Il est, toute la vie, lui, le premier ouvrier de ton être, soustrait aux regards. Après la mort, il se hâte de disparaître, vite pourri derrière les barreaux de sa cage.”

Dans la Bible Bayard, en Ez 36,26, il est écrit: “Je vais vous donner un cœur nouveau, mettre dans votre poitrine un souffle nouveau. Je vais vous ôter de la chair ce cœur de pierre et vous donner un cœur de chair.” C’est le Seigneur qui parle, il s’adresse au prophète Ezéchiel et l’appelle “fils d’Adam”, par exemple en Ez 36,15-16. Par opposition au cœur de pierre, dur, insensible et froid, avec un cœur de chair, on peut être humble.

En Lc 6,45, Jésus a dit: “L’homme b ˚on fait le bien à partir des richesses de son cœur. Car la bouche exprime ce qui déborde du cœur.” D’après ce verset, l’homme est bon, ses paroles sont bonnes si son cœur est bon et humble.
En Rm 10,1 Saint Paul écrit: “Frères, le souhait de mon cœur, et ma prière pour eux, est qu’ils parviennent au salut.” “Ils” désigne les fils d’Israël, le peuple juif. C’est avec un cœur humble que la prière peut devenir efficace, que le souhait du cœur de l’apôtre Paul pourrait être exaucé.
Lc 6,45 cité plus haut e st exprimé par le psaume 140(141), 3-4a:
“Yhwh mets une sentinelle à ma bouche
 un garde à la porte de mes lèvres
N’incline pas mon cœur à la parole du mal, à commettre mauvaises actions et crime avec des hommes qui fabriquent des mensonges.”
Ce que dit la bouche dépend du cœur.

Le devenir des hommes au cœur de pierre, le pape François le décrit dans son message du carême 2016: “Mais il existe toujours le danger qu’à cause d’une fermeture toujours plus hermétique à l’égard du Christ, qui dans la personne du pauvre continue à frapper à la porte du cœur, les hommes au cœur superbe, les riches et les puissants finissent par se condamner eux-mêmes, à sombrer dans cet abîme éternel de solitude qu’est l’enfer.” (Vatican, 4 octobre 2015)

A SUIVRE...

18.05.2017

Paris, 14 mai 2017: HOMELIE AVEC MEMOIRE DU BIENHEREUX VLADIMIR GHIKA, MARTYR

HOMELIE POUR LE 5 ème DIMANCHE DE PÂQUES

AVEC MEMOIRE DU BIENHEREUX VLADIMIR GHIKA, MARTYR

Au cœur de ce Temps pascal, nous voici conviés à considérer le but dernier de notre existence. Dans le Christ ressuscité, nous sommes appelés à partager la vie de Dieu, à ne faire qu’un avec lui et à disposer nos vies en conséquence. « Quand je serai allé vous préparé une place dans la maison de mon Père, dit Jésus à ses disciples, je reviendrai vous prendre avec moi ; et là où je suis, vous y serez aussi ». Quelle promesse pourrait nous rendre plus heureux : rien en ce monde n’est susceptible de combler notre désir autant que cette espérance de la dilatation de nos existences à la mesure de la vie divine.

07.05.2017

7 mai 2017: Începe novena de pregătire pentru sărbătoarea Fericitului Vladimir Ghika

Recunoscători pentru darul lui Dumnezeu de a avea pentru Biserica noastră locală un așa exemplu și mijlocitor, pregătim sărbătoarea sa, din ziua de 16 mai, cerând harurile de care avem nevoie.
Este a patra oară că celebrăm memoria liturgică a Fericitului nostru și am experimentat de multe ori ajutorul său. Continuăm să înălțăm rugăciuni către Bunul Dumnezeu pentru ca să ne facă părtași și de un semn mare, un miracol care poate să motiveze canonizarea lui cât mai curând.
Rugăciune
Doamne Isuse Cristoase,

03.10.2016

PARIS, 08.10.2016: Invitație la CONCERT

La Pastorale des Roumains de rite latin à Paris
L’association Bienheureux Vladimir Ghika
vous invitent

Samedi 8 octobre 2016 à 16h
Église Sainte-Elisabeth-de-Hongrie
195 rue du Temple - Paris 3e

CONCERT EN MÉMOIRE DU BIENHEUREUX VLADIMIR GHIKA




23.05.2016

Saint-Roch, le 22 mai 2016 - MEMOIRE DU BX VLADIMIR GHIKA

 Mgr Philippe BRIZARD

MEMOIRE DU BX VLADIMIR GHIKA 
EN LA FÊTE DE LA T.S. TRINITE

Le Bienheureux Vladimir fut un homme consumé dans l’amour de Dieu. Sa charité, vous le savez, trouve sa source dans la célébration de la messe. Il allait jusqu’à dire que la visite des pauvres était la messe continuée au fil de la journée. Nous admirons l’amour qu’il a su répandre autour de lui dans les circonstances les plus difficiles et les plus tragiques, que ce fût quand il était chapelain à la Chapelle des étrangers, dans la baraque de Villejuif, encore plus en Roumanie et même jusqu’au fond de sa prison de Jilava. Et nous ne parlons pas de la première moitié de sa vie quand il était laïc tout dévoué à un apostolat de charité. Le Bienheureux était très sensible à saint Jean. Or saint Jean nous dit sans ambages : « Dieu est amour ». Jean ne nous pas parle pas seulement d’une qualité de Dieu mais de Dieu en ce qu’il est au terme d’une longue méditation de la révélation de Jésus-Christ. Dieu est amour parce qu’il est communion d’amour entre le Père et le Fils dans l’Esprit-Saint. L’évangile révèle la Trinité, la tri-unité de Dieu. Que notre Bienheureux accompagne notre réflexion.

Interviu cu Pierre Hayet

Mgr Ghika au Collège des Bernardins

Memorialul Muzeu Mons. Vladimir Ghika

ABMVG Paris - 17.11.2012

Radio Maria Italia parla di Vladimir Ghika

Monseniorul sub nameti, 02/2012

PARIS, AMBVG, 26 XI 2011

Comemorarea inceputului calvarului Monseniorului cu o expozitie la Catedrala Sf. Iosif din Bucuresti

Arhiepiscopul Ioan Robu a celebrat 67 de ani de viața în "compania" Monseniorului

6 noiembrie 2011, Arhiepiscopul Ioan Robu despre Monseniorul

Conferinta domnului Andrei Brezianu la Montreal

Foto Montreal 3/09/2011

Comemorare mons. Vladimir Ghika

Lansare carte MONSENIORUL

Cuvântul domnului academician Eugen Simion

Cuvântul domnului profesor Neagu Djuvara

Cuvântul doamnei conferenţiar Monica Broşteanu

Cuvântul domnului cercetător Emanuel Cosmovici

Cuvântul doamnei profesor Francisca Băltăceanu

Cuvântul doamnei cercetător Lucia Teodor

Cuvântul ÎPS Ioan Robu, Arhiepiscop-Mitropolit de Bucureşti